L'Aber Wrac'h -->Falmouth avant | après
retour page escales

itineraire

juillet 2009

Lors d'une promenade sur les pontons. Nous apercevons l'ovni 455 du CCS (Cruising Club
of Switzerland) et allons voir de plus près si un équipage est là. Nous tombons sur Ludwig et
Simone du Groupe Régional du Lac des quatre cantons accompagné du skipper Silvio. Ils arrivent des Scilly.

Ludwig & Simone

Le lendemain après avoir soigneusement étudié les courants et la marée, nous partons pour Guernsey.
C'est une navigation de 100 miles qui nous attend. A 6 nœuds de moyenne, il faut 17-18 heures.
Nous nous arrangeons pour avoir le courant portant pour le premier et dernier tiers. (la marée et les
courants s'inversent environ toutes les six heures). Nous partons vers 14h00 et aurons donc
notre première navigation de nuit à bord de Vanupieds.

départ

phare des vierges

le phare des vierges (63 mètres)

Tous c'est très bien passé. Nous avons même pu tester le régulateur d'allure avec un certain succès.
Il faudra encore soigner les réglages. La nuit nous avons dû affaler les voiles pendant une heure car
elles claquaient au rythme de la houle, le vent étant tombé. Excellent pour nous maintenir éveillé.
En fin de nuit nous avons même croisé un paquebot énorme avec toutes les lumières de ses ponts
allumées qui cachaient jusqu'au dernier moment ces feux de navigation. Merci au radar pour l'aide
énorme qu'il apporte dans ces cas là.

Eurodam de nuit

Eurodam de jour

Nous arrivons à St-Peter Port vers 07h30 (locale) à marée haute et pouvons entrer tout droit dans la marina car
de nombreux bateaux ont déjà libérés les places. Le capitaine du port s'inquiétant juste de notre tirant d'eau.
Le soir, il y a jusqu'à 6 bateaux à couple sur 4 rangées aux pontons d'attente à l'extérieur.
Nous sommes aux premières loges pour assister aux manœuvres.

St Peter Port

Seuil

Mouillage devant St Peter Port

Petit déj Britisch

Pour célébrer notre arrivée sur territoir british, Petit-déj maison: oeufs, bacon et beans.
Les observateurs noteront que l'on oublie pas nos racines.....

Après quelques jours à St-Peter Port et un petit tour de l'île en bus pour la modique somme de 1 CHF,
nous rejoignons le mouillage d’Ancresse Bay au nord de l'île par le passage de little russel ou nous
enregistrons un courant de 4 nœuds. Le mouillage est abrité des vents du sud dixit le Reeds
(notre guide de navigation) mais la nuit aura quand même été très agitée.

Ancresse Bay



vérification de la tenue de l'ancre

Vers 6 heures nous quittons le mouillage pour une nouvelle belle navigation de 70 miles au portant en
direction de Salcombe dans une mer qui deviendra de plus en plus houleuse et chaotique.

cargo

La route est en dehors du rail des cargos mais une veille attentive est requise.

cargo

En théorie on a la priorité

cargo derrière

le cargo est derrière nous on peut se reposer

repos

Nous trouvons une place à couple au ponton dit "le bag" qui est plus abrité des vents de sud à sud-est que les bouées
en face de la ville car un coup de vent est attendu. La nuit notre voisin a enregistré des rafales à 40 nœuds.

The Bag

Le lendemain, c'est l'occasion de gonfler notre annexe et de tester "enfin" notre moteur hors-bord.
La petite ville est pittoresque et a beaucoup de charme

Salcombe

De loin en rentrant, on a plutôt l'impression d'arriver en Italie.

Salcombe

Les formalités douanières qu'il faut accomplir en tant que Suisse sont pour nous inconnues.
Nous nous rendons au bureau du port. Le préposé nous dispense de toute démarche mais demande
juste si nous avons des animaux à bord..

Café

régate

Nous assistons à une régate avec quelques chavirages à la clé.

ruelle

Après quelques jours à Salcombe, nous parcourons au moteur, sous la grisaille d'abord et puis sous une pluie
battante, le trajet Salcombe Falmouth (au chocolat). Un coup de vent est attendu pour la nuit et les places à la Marina sont rares.
Nous en trouverons une à couple d'un bateau anglais. La manœuvre sans vent ne devrait pas être trop compliquée
mais nous avons oublié de descendre la dérive et le bateau a énormément de peine à tourner.
Heureusement que nos voisins étaient là pour nous aider.

Falmouth

Falmouth

La fenêtre météo pour rejoindre la Bretagne sud ce fait attendre. Les dépressions de sud-ouest se suivent et se ressemblent.
Nous arpentons les rues de la ville, allons au cinéma et musées maritime (pas terrible). Nous goutons même au patisseries locales
"Scones clotted cream and jam" Un genre de brioche (très lourdes) avec double ou triple crème (encore plus lourds) et confiture.

café

Nous faisons également de belle balade sur les sentiers côtiers et constatons que les voitures parquées le long sont
occupées par des gens de tous âges restant cloitrés à l'intérieur lisant le journal, faisant des mots croisés ou les ongles.

plage

cargos

jardin botannique

jardin botannique

cargo sur calle

rangée de maison

la suite : de Falmouth à Arzal avant | après
retour page etapes